Comment se motiver à travailler quand on n’a pas envie ?

Bonjour je suis Simon Cavé du blog Everlaab. En menant différents projets au cours de ces dernières années, j’ai remarqué que pour atteindre nos objectifs, on doit être consistant. Et la grande difficulté est de travailler quand on n’en a pas envie. C’est pour cela que j’aimerais aujourd’hui vous parler de comment se motiver à travailler quand on n’a pas envie.

La différence entre les pros et les amateurs, c’est que les pros travaillent même lorsqu’ils n’en ont pas envie. Ils n’attendent pas d’être motivés pour travailler. Ils travaillent pour ensuite être motivés. C’est cette rigueur qui leur permet d’atteindre leurs objectifs.

Maintenant vous demandez certainement : Si la rigueur est la clé pour réussir, comment la développe-t-on exactement ? Comment peut-on accomplir nos tâches quand on n’en a pas envie ? Dans cet article, nous allons voir pourquoi il est si difficile de se motiver à travailler et comment travailler même lorsque l’on n’en a pas envie.

La loi de Newton ou pourquoi il est difficile de se mettre à travailler

Newton fit de nombreuses observations de son vivant dont la suivante :

Un objet au repos tant à rester au repos tandis qu’un objet en mouvement tant à rester en mouvement. Seule une force extérieure peut changer son état.

Pour bien comprendre cette loi, imaginez un rocher qui se tient au-dessus d’une colline.

Crédit : harunire libre de droit

 

Tant qu’aucune force extérieure ne le fait bouger, celui-ci restera immobile.

En revanche si vous le poussez (force extérieure), celui se mettra en mouvement et prendra de la vitesse à mesure qu’il dévalera la pente. Il a en fait besoin d’un coup de pouce pour entrer en mouvement.

Alors pourquoi est-ce que je vous dis ça ? Et quel est le rapport avec le travail et la motivation ?

Si nous avons parfois du mal à nous mettre à travailler, c’est parce que nous aussi, nous sommes soumis à la loi de Newton. Lorsque l’on est dans un état oisif et inactif (comme le rocher au-dessus de la colline), on tend à rester dans cet état.

On regarde un épisode sur Netflix puis 2 puis 3. On joue à Candy Crush puis on va sur Instagram, Snapchat, YouTube…

Et quand vient le moment de “se bouger”, c’est-à-dire quand on doit se mettre à travailler ou à faire du sport par exemple, on a beaucoup de mal et on préfère rester dans cet état oisif.

En revanche une fois que l’on s’est “mis en mouvement”, c’est-à-dire une fois quand l’on a commencé à travailler ou à faire du sport, il est beaucoup plus facile de continuer.

Le plus difficile en fait est de passer d’un état inactif à un état actif.

Dans les parties suivantes, nous allons donc voir 2 techniques qui vous permettront d’entrer en mouvement.

2 techniques pour entrer en mouvement

Technique n°1 : La technique des 10 min

La technique des 10 min est une technique très simple qui permet de changer notre perception du travail qui nous attend en le rendant plus accessible.

Pour commencer, choisissez la tâche sur laquelle vous procrastinez et travaillez dessus pendant au moins 10 min, puis autorisez-vous à vous arrêter si vous le souhaitez. L’objectif n’est bien entendu pas d’arrêter, mais en vous donnant l’autorisation de le faire, vous jugerez l’effort à fournir comme moins conséquent et vous aurez plus de facilité à vous mettre à travailler.

Plutôt que de vous fixer l’objectif de faire 100 pompes, on peut se fixer l’objectif d’en faire une seule par exemple… Un challenge facile à atteindre et au final, sans doute en ferez-vous 20 ou 30.

Il est plus facile de se mettre à travailler quand on se dit que l’on doit accomplir une tâche pendant 10 min plutôt que d’accomplir un long travail intense d’une heure. 10 min c’est accessible et cela demande peu d’effort.

L’objectif : Ce qu’il se passe généralement quand on fait cet exercice, c’est que l’on ne s’arrête pas à 10 min, on va plus loin. Au bout de 10 min, vous commencez justement à être concentré et être dans le flow. Et comme vous serez lancé, il sera alors beaucoup plus facile de continuer de travailler.

Ces 10 min sont en fait “la force extérieure” dont parle Newton. C’est elle qui nous permet de nous mettre en mouvement.

Vous pouvez également ajouter un compte à rebours à cette technique. C’est-à-dire qu’au moment où vous êtes inactif et que vous voulez vous mettre à travailler, vous comptez 5,4,3,2,1 et commencez votre tâche. Vous rentrerez ainsi plus rapidement en mouvement.

Technique n°2 : Créer des conditions de travail agréables

Quand on a du mal à se mettre à travailler sur une tâche, c’est souvent parce que cette tâche nous rebute, soit parce qu’on n’aime pas la faire, soit parce qu’elle est ennuyante ou parce qu’on ne la juge pas importante. Dans tous les cas, c’est quelque chose qui ne nous enchante pas.

Même si une tâche nous semble ennuyante, on peut changer les conditions dans lesquelles on l’exécute. On peut faire quelque chose qui nous fait plaisir tandis que l’on accomplit cette tâche.

Dans mon cas par exemple, je déteste faire les tâches administratives. Pour m’encourager à les faire, j’accompagne ces tâches d’autres activités que j’apprécie. Par exemple, j’écoute ma playlist favorite, je me prépare un café ou encore je me pose en terrasse tandis que je fais ce travail. Cela rend l’accomplissement de la tâche moins fastidieuse et j’ai beaucoup moins de mal à mettre à travailler.

Note de Martin : A titre perso, faire de l’administratif en musique me semble impossible mais j’aime me fixer des challenges (faire les tâches X, Y, Z) pour rendre les choses plus fun.

Si vous avez un travail à accomplir que vous n’aimez pas faire, créez des conditions agréables (le cadre) et vous aurez plus de facilité à vous mettre à travailler dessus. Super

Conclusion

Il est illusoire d’essayer de vous motiver pour passer à l’action. En effet, ce n’est pas l’action qui découle de la motivation, mais l’inverse. Créez un cadre de travail et un système qui vous permet de passer automatiquement à l’action, indépendamment de votre motivation du moment. Par exemple, vous n’arrivez pas à travailler de chez vous ? Prenez le rituel d’aller à la bibliothèque et de manger au restaurant après. Ainsi, en changeant le cadre, vous serez plus efficace et la récompense sera un stimulus qui renforcera votre changement de comportement.

Bio: Simon Cavé est le fondateur d’Everlaab, le blog minimaliste dédié à tous les passionnés de productivité et de performance mentale. Il interviewe régulièrement des personnalités (millionnaires, astronaute, agent de la CIA…).

Répondre

Comments links could be nofollow free.