Le bonheur, c’est quoi?

Posté dans : Bloguer, Perso | 0

Beaucoup de gens pensent que le rêve, c’est de vivre une vie sous les tropiques avec un mojito à la main. À ne rien faire. Ils pensent que cela les rendraient heureux. Pourquoi pas, mais je pense que c’est une erreur.

 

  1. À mon humble avis, le bonheur n’est pas la destination, mais le chemin. Et puis on se lasse vite de tout. Comme quand on a un nouveau jouet : on joue beaucoup avec au début puis après ça devient une nouvelle normalité et l’objet ne procure plus aucun plaisir.

 

  1. L’être humain a besoin de donner un sens à ce qu’il fait. Ne rien faire c’est marrant pendant une ou deux semaines pendant les vacances. Mais à force, ça peut vite mener à la déprime. Souvent les gens heureux, ce sont des gens qui accomplissent beaucoup pour leur famille. Qui ont des passions. Des projets qu’ils soient économiques ou pas.

 

Je le sais. Quand je vivais au Vietnam (4 mois), il me suffisait de travailler 1 à 2h par jour pour subvenir confortablement à mes besoins. Je mangeais au restaurant et me déplaçait principalement en taxi. Cela ne me rendait pas plus heureux pour autant. Je prenais le taxi comme je prends ici le métro, je mangeais au resto comme à la cantine. Et puis, au début, je m’ennuyais (quand j’avais fini ma journée de travail à 10h du matin, que faire du reste de la journée)… jusqu’au moment où j’ai retrouvé de quoi m’occuper. Principalement par l’écriture et le voyage.

 

  1. Penser qu’il faut que toutes les étoiles soient alignées pour être heureux est une erreur. De une, il y a très peu de chances que cela se produise. De deux, même si c’est le cas, pourquoi différer des années ou des décennies votre bonheur quand celui-ci peut subvenir dès maintenant ? Pourquoi travailler dur pour vous payer une hypothétique place au soleil dans x années alors qu’il est possible de trouver un style de vie équilibré vous permettant de vous accomplir aussi bien professionnellement parlant que personnellement parlant ?

 

Si ce n’est pas le cas, plutôt que de vouloir toujours plus, pourquoi ne pas se contenter de moins, en cherchant le bonheur dans ce que vous avez plutôt que dans ce que vous n’avez pas ? Même avec un métier banal (comme moi prof de maths) on peut être heureux. En cherchant à faire les choses mieux. En cherchant l’utilité de ce qu’on fait. À aider les autres. En cherchant de nouvelles façons de faire ce qu’on fait…

 

Pour finir, voici deux citations que je trouve inspirantes:

 

« Le meilleur moment pour planter un arbre était il y a 20 ans. Le Deuxième meilleur moment est maintenant » (Proverbe Chinois)

 

« La vie ce n’est pas d’attendre que les orages passent, c’est d’apprendre comment danser sous la pluie » (Sénèque)

Répondre

Comments links could be nofollow free.