Partir en vacances sans se ruiner : mode d’emploi

Posté dans : Conseils, Voyager | 0

Cher lecteur, chère lectrice. Si vous me suivez depuis un certain temps, vous le savez sans doute, j’adore voyager. Au cours des douze derniers mois, j’ai eu l’occasion de partir au Mexique, en Croatie, en Italie, en Écosse… sans compter les petits week-ends passés à gauche à droite en France (Normandie, Alsace…). Vous aimez vous aussi voyager ? Découvrez comment partir en vacances sans vous ruiner.

Étape n° 1. Le choix de la destination

Le coût de la vie peut varier énormément d’un pays à un autre, et d’une ville à une autre. Ainsi, une pizza vendue 10 € à Paris ne coûte que 5 € à Naples. Au Vietnam, on trouve des chambres d’hôtel à partir de 10 € la nuit tandis qu’en France, il faut compter au minimum 40-50 € la nuit.

Mon conseil : Pour partir en vacances sans vous ruiner, renseignez-vous sur le coût de la vie de là où vous comptez vous rendre. Les sites Expatistan.com, Numbeo, Ou-et-quand.net (rubrique « Budget voyage ») et Myfunkytravel sont une mine d’information à ce niveau-là.

moi-en-porteur-de-fruits

Au Vietnam, on peut voyager pour 20-25€ par personne et par jour

Étape n° 2 : Le transport

Vous avez trouvé la destination de vos rêves ? Comment vous y rendre ? Il existe de nombreux moyens de transport à votre disposition. Voyons les avantages et les inconvénients de chacun d’entre eux.

La voiture : c’est le moyen de transport pratique par excellence. Mais que faire si vous n’avez pas de voiture ou si vous avez une vieille voiture pouvant tomber en panne à tout moment (la mienne a plus de 230 000 km au compteur) ? Et bien, louez une voiture (par exemple avec Bsp-auto.com) et rentabilisez la location en vendant vos places vides sur Blablacar.

Lors de mon dernier road-trip en voiture (aux gorges du Verdon), j’ai loué une voiture pendant 12 jours (forfait 3000 km) au prix de 320 €. J’ai récupéré 100 € grâce à Blablacar (en vendant un aller/retour). En divisant le reste par deux (je suis parti avec un ami), la voiture de location m’est revenue à 110 €, assurance et dépannage inclus.

Le covoiturage : Si vous voyagez dans une grande ville et que vous n’avez pas envie de vous encombrer d’une voiture à l’arrivée, le covoiturage est une excellente solution. Ainsi, j’ai voyagé en tant que covoituré pour me rendre à la fête des Lumières à Lyon en 2014. 3 fois moins cher que le train et à l’arrivée, pas de parking à payer. Top !

Le bus : Depuis la libéralisation du transport en autocar (août 2015), il est désormais possible de voyager en autocar en France. Certes, ce mode de transport est lent et relativement inconfortable (contrairement à d’autres pays, les cars-couchettes sont interdits en France), mais il est très bon marché. Ainsi, mon denier voyage (dans le sud de la France : Paris — Marseille, Avignon — Paris) ne me coûte -50 € A/R avec Megabus.

Le train : En France, le train peut coûter très cher, surtout si vous voyagez à la dernière minute en TGV, mais il est possible de voyager en train sans vous ruiner. Ainsi, Ouigo (filiale low-cost de la SNCF) propose des « Paris (Marne La Vallée) — Marseille » dès 20 € aller/simple. La compagnie Izy quant à elle propose des Paris — Bruxelles dès 10 € A/S. Enfin, le train de nuit Thello propose des trains de nuit entre Paris et Venise (via Milan) dès 35 € A/S. Pratique pour éviter de perdre du temps dans les transports et économiser une nuit d’hôtel.

L’avion : avec le développement des compagnies low-cost, il est possible de voyager à bas prix. Ainsi, lors de mon dernier voyage à Barcelone, j’ai emprunté la compagnie Ryanair et j’ai payé à peine 58 € A/R. Certes, il faut rajouter le prix de la navette pour rejoindre des aéroports excentrés (Beauvais…), mais cela reste bon marché surtout si vous voyagez léger (sans bagage en soute)

transport-de-touristes-par-elephant

Il existe de nombreux moyens de transport pour rejoindre votre lieu de destination

Étape n° 3 : L’hébergement

L’hébergement est l’une des principales sources de dépense en voyage. Voici les cinq principaux moyens de réduire la douloureuse :

  • Utilisez les comparateurs (Skyscanner, TripAdvisor, Trivago) : cela peut aider à trouver de super offres surtout si vous voyagez en basse saison. Lors de mon dernier voyage à Bruxelles, j’ai dormi dans un hôtel 4 étoiles (Radisson Blu) pour 60 € la nuit au lieu de 300 en temps normal.
  • Les hôtels F1 et Ibis Budget offrent généralement un bon rapport qualité/prix. Lors de mon prochain voyage à Marseille, je dormirai une nuit à Marseille à 2 km du vieux port pour 49 € la nuit (Ibis Budget). Quant aux hôtels F1, ils sont souvent excentrés, mais c’est vraiment bon marché : on trouve des offres dès 22 € la nuit sur leur site Internet !
  • Airbnb : les hôtels c’est bien, mais c’est souvent petit et en l’absence de cuisine, vous devez manger au restaurant ce qui coûte vite très cher. Alors, pourquoi ne pas louer un appartement ? Ainsi, j’ai loué un studio dans l’ultra-centre d’Avignon pour 34 € la nuit. Qui dit mieux ?

Photo de l'hôtel Hacienda Maya au Mexique

Grâce à Internet (Airbnb, comparateurs…) on peut trouver des super hôtels à petit prix

Étape n° 4 : La nourriture

Pour limiter les dépenses en nourriture, essayez de cuisiner au maximum. Si vous n’avez pas de cuisine ou de frigo à votre disposition, faites des petites courses le matin dans une supérette pour préparer le casse-croute de midi. Enfin, privilégiez les restaurants asiatiques — c’est souvent délicieux et bon marché. Ainsi à Rome, le restaurant Katmandou Fast Food propose des plats complets (riz + viande) pour 5 € par personne !

Synthèse

Pour voyager sans vous ruiner, choisissez une destination (pays, région ou ville) bon marché et limitez vos dépenses en transport et en hébergement. Chaque euro que vous économiserez sera un euro de plus que vous pourrez dépenser en visites ou en expériences (saut en parachute, trekking dans la jungle…) qui resteront à jamais forgées dans votre mémoire. Pour cela :

  • Rentabilisez votre voiture (de location) en vendant vos places de vide sur des sites de covoiturage.
  • Voyagez en bus pour limiter les dépenses ou en train de nuit pour économiser du temps et une nuit d’hôtel ?
  • Utilisez les comparateurs d’hôtels pour bénéficier d’offres de dernière minute.
  • Si vous pouvez anticiper l’organisation de votre voyage, privilégiez les appartements aux hôtels — cela vous permettra de cuisiner et de limiter les dépenses en restaurants.
  • Privilégiez les restaurants asiatiques — c’est souvent très bon et bon marché.

plat-de-boeuf-vietnamien

Envie de voyager ? Je vous invite à lire « Voyage en solo : mode d’emploi ». Vous découvrirez plein de trucs et astuces pour organiser votre prochain voyage en toute sérénité

visuel-voyager-en-photo

Et vous, comment faites-vous pour limiter vos dépenses en voyage ? N’hésitez pas à me faire part de vos bons plans en postant un commentaire ci-dessous :

Répondre

Comments links could be nofollow free.