Rendez vie plus facile aux clients

Posté dans : Non classé | 0

Parler comme s’il était un demeuré ou un gamin de 5 ans. Google GPS : indique 2ème rue à droite + le nom de la rue. Reconnaissance vocale (pour personnes ne savant pas lire).

Evier bouché : honte vs broyeurs USA

Voiture : typique. En France, tout est manuel. Aux USA, les vitesses sont automatiques, l’allumage des phares aussi, on peut préréchauffer la voiture d’avance…

Chauffage : un bouton température, en France : pas de clim ou si clim, trop compliqué

SNCF : On doit indiquer le nom de la gare (Nancy, Nancy-Ville, Paris CDG, Paris Orly). Si l’Internaute sait, lui laisser la possibilité est bien mais ce n’est pas son job. Pourquoi ne pas permettre une recherche globale (tous aéroports) ou mieux, pouvoir choisir plusieurs villes pour comparer les prix en une recherche ?

Google ou iPhone stores : automatique

Marre des commerçants qui font des seuils de paiement minimum avec la CB ou limitent l’accès au chèque. Depuis quand c’est le commerçant qui doit décider du client ? Si la CB est plus chère de 3%, il n’a qu’à proposer des prix 3% plus élevés et proposer 3% de rabais à ceux payant en liquide.

Marre des commerces qui ferment bien trop tôt

Marre des  magasins pas organisés. Pourquoi pas une borne vocale où on indique par exemple « Nutella » et la borne nous indique le numéro d’allée et le repère du nutella, comme on le fait dans une bibliothèque avec un livre classé allée 6, étagère 5, étage 3, rang 25 (6.5.3.25) ? Ce serait tellement plus simple.

Pourquoi je dois installer alarme à incendie et pas le proprio… ?

Pourquoi quand j’appelle une hotline, je dois faire un 3, puis 2 puis 4 et entendre dire « attendez 3 minutes » puis attendre 15 minutes pour avoir quelqu’un en ligne plutôt qu’avoir dès le début « pour avoir un conseiller, tapez 0. Votre attente est de 15 minutes » au moins on sait à quoi s’attendre

Pourquoi je dois taper un code sur ma CB ou sur mon téléphone ? Emballer mes courses ? Aux USA, on zippe sa carte (à l’avenir : emprunte digitale pour aller plus vite ?) et on nous emballe nos courses…

Pourquoi devoir prendre ses sacs plastiques soi-même ? Ils peuvent en donner en fibre d’amidon. Pourquoi faire le tri sélectif chez le consommateur (risque d’erreur…) et pas créer des emplois en usine pour faire ce tri en usine ?

Tout n’est pas bien chez l’Oncle Sam notamment en manière d’environnement et de gaspillage énergétique. Parfois la simplicité extrême est énervante – sur ma douche aux USA, il y a un seul bouton pour rendre l’eau plus chaude ou plus froide, pas moyen de régler le débit par exemple.

Mais d’un point de vue marketing, les produits sont designés pour aider les gens au quotidien. Faites en sorte qu’un paraplégique, un retardé mental ou un gamin de 5 ans puisse utiliser votre produit facilement.

Conclu

Les gens sont stressés, pas le temps et pas envie de réfléchir. Ce n’est pas l’habitude des français où on considère que c’est le consommateur de faire toutes les démarches, mais faites comme les Américains. Google et Apple semblent révolutionnaires pour leur ergonomie et leur simplicité d’usage, mais en fait, ce ne sont que la face immergée de l’iceberg qu’est la simplicité à l’américaine.

Faites quelque chose simple qui rend la vie des utilisateurs facile. Cela vous semble dur à concevoir ? Non. Demandez l’avis à

– Quelqu’un qui n’y connait rien. Pour le design de votre site, demandez l’avis de votre grand-mère qui ne va jamais sur Internet

– A un gamin de 5 ans

– A un illettré

– A vos amis (leur avis, comment améliorer la chose)

Quand vous n’aimez pas quelque chose, au lieu de vous résigner à ca (exemple : la puanteur dans le métro), demandez vous comment vous pourriez améliorer cela (ventilation, climatisation, absorbeur d’odeur, désodorisant…)…

Prévoyez les erreurs des clients et remédiez à ces problèmes d’avance. Les constructeurs d’appareils électriques aux USA par exemple ont créé une fiche électrique conçue pour ne pouvoir être inséré que d’une seule manière. Idem pour les clés USB. Pas de risques d’erreurs possibles donc. Pourquoi ne pas faire ca pour tout (une batterie que je pourrai insérer sans risque d’erreur de sens dans mon appareil photo) ?

C’est ce qu’à fait Richard BRANDSON. Cet entrepreneur, n’aimant pas les prestations des compagnies aériennes, a créé sa compagnie aérienne selon ce qu’il souhaite de la compagnie aérienne parfaite. Avec ce soucis de qualité pour le client, la compagnie n’a cessé de prospérer malgré les attaques des grosses compagnies aériennes et atteint désormais X millions de voyageurs par an.

A méditer

Répondre

Comments links could be nofollow free.